Sortie du 18 Nov. ou “la randonnée galère”...


Ce 18 novembre se devait d’être le bis répétita de la sortie de février 2023. Une vingtaine de kilomètres au cours desquels, après également de fortes pluies, nous avions été confrontés à de nombreuses glissades dans la boue et au contournement de deux zones marécageuses sur notre retour.
C’est pourquoi, le gentil organisateur avait demandé aux participants, de se chausser en conséquence, ce 18 novembre. Il y a bien eu bis répétita mais pas à la même échelle, voici le récit de cette journée

Cliquez sur l’image pour zoomer …


Notre matinée sur le sentier du littoral …(Cliquez ici)

Le matin, le contournement de la Réserve Ornithologique du Teich ne nous a pas permis d’observer (Dernier comptage), contrairement à l’an dernier, beaucoup d’oiseaux en dehors des très nombreux cygnes. Le soleil étant généreux, de magnifiques paysages colorés ont ravi les marcheurs. Quant à la boue, il y en a eu mais bien moins que l’an dernier…

Cliquez sur l’image pour zoomer …

A la découverte de notre environnement

Sur le chemin du littoral

Quelques difficultés, mais le meilleur reste à venir...

Quelques photos de notre passage sur le chemin du littoral …


Pose casse-croûte, avant de rentrer dans le dur ...(cliquez ici)

Cliquez sur l’image pour zoomer …

(…) La pause casse-croûte, agrémentée de douceurs apportées par Nathalie et Didier, a permis aux randonneurs, confortablement installés au soleil, de recharger les batteries, avant d’attaquer la “randonnée galère” non prévue au programme …


Notre randonnée sur l’Eyre façon Kho Lanta …(cliquez ici)

Cliquez sur l’image pour zoomer

On ne croyait pas si bien lire ...

Image 1 parmi 28

Quand les chemins se transforment en ruisseau ...

(…) En effet, notre randonnée prévoit de longer la l’Eyre, qui ayant largement débordé, nous oblige, à devoir contourner de nombreux passages inondés, au prix de difficultés et de nombreuses griffures de la carrosserie, par les ronces. Ces contournements à n’en plus finir, les pieds et mollets trempés, autant emprunter le sentier submergé, transformé par endroits en ruisseau à eaux vives ! …

Quelques passages délicats

Cliquez sur l’image pour zoomer

L’Eyre submerge ses berges

(…) Enfin, nous voilà sortis de l’enfer de l’Eyre, pour rejoindre plus à l’ouest, par les bois, le Teich, sabots et pantalons propres. Mais voilà, deux zones marécageuses, facilement contournées l’an dernier, se présentent à nous. Leur contournement est tenté en vain et tout un chacun, se résigne à les traverser en pataugeant dans des eaux noirâtres. C’est ainsi que votre serviteur a mis, un pied jusqu’au-dessus du genou dans un trou. En prenant appui sur son autre jambe il a limité les dégâts. Que ce serait-il passé s’il avait mis les deux pieds dans le trou ? ….

Zones marécageuses remplies d’une matière indécise...

Cliquez sur l’image pour zoomer

Enfin sur le chemin du retour


Cliquez sur l’image pour zoomer

Crédit photo Nathalie R. Didier L. Eric V.

(…) Voilà, ce fût une après-midi Kho Lanta qui restera dans les annales et dont les marcheurs garderont un très bon souvenir, une après-midi de franche rigolade.

Dominique

Prochaine sortie le 9 décembre voir le calendrier prévisionnel

Visits: 62